Désamour des Français envers les parlementaires : Patrick Kanner regrette "une forme de schizophrénie chez nos concitoyens"

franceinfo

"Nous avons un problème de crise de société, de crise de la démocratie", a regretté sur franceinfo lundi 12 août Patrick Kanner, sénateur socialiste du Nord et ancien ministre des Sports, au lendemain d'un sondage paru dans le Journal du Dimanche. Selon cette enquête Ifop, plus de huit Français sur dix ont une "bonne opinion" des maires, mais la proportion tombe à 33% quand il s'agit des députés et sénateurs.

franceinfo : Comment analysez-vous ce sondage ?

Patrick Kanner : Je remarque une forme de schizophrénie chez nos concitoyens, qui est extrêmement inquiétante et triste. Ce sont les mêmes concitoyens qui nous demandent plus de services de proximité, plus d'équipements pour leurs enfants et parents, mais qui considèrent qu'une fois que ces services et équipements sont rendus, on peut jeter le bébé avec l’eau du bain, en l'occurrence les élus locaux et nationaux.

Vous avez ce même type de réactions au niveau national : "D'accord pour diminuer de manière drastique le nombre de parlementaires, mais surtout ne touchez pas à mon député ou à mon sénateur". Nous avons un problème de crise de société, de crise de la démocratie. Il y a une forme de manque de reconnaissance, qui traduit un malaise dans le fonctionnement de la démocratie (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi