Comment se sont déroulées les dernières heures de la reine Elizabeth

La reine Elizabeth accueille la nouvelle Première ministre britannique, Liz Truss, au château de Balmoral (Royaume-Uni), le 6 septembre 2022. - Jane Barlow / AFP
La reine Elizabeth accueille la nouvelle Première ministre britannique, Liz Truss, au château de Balmoral (Royaume-Uni), le 6 septembre 2022. - Jane Barlow / AFP

La reine Elizabeth II, monarque à la longévité exceptionnelle, s'est éteinte "paisiblement" dans sa résidence de Balmoral, en Ecosse, jeudi 8 septembre.

Si Buckingham a annoncé la mort de la reine vers 19h30 (heure française), de nombreux médias britanniques révèlent que la souveraine est en réalité morte plus tôt dans l'après-midi. Retour sur ces dernières heures qui ont tenu le monde entier en haleine.

Agitation au sein du Parlement britannique

Il est midi passé à Londres (13h en France) lorsque Nadhim Zahawi, chancelier du duché de Lancaster, se rend d'urgence dans la salle des Communes, alors en plein débat sur le plafonnement des prix de l'énergie, pour transmettre une note à la Première ministre Liz Truss, fraîchement nommée par la reine.

Cette note, écrite sur un morceau de papier, fait état des inquiétudes des médecins concernant la santé de la reine. L'information est ensuite rapidement rendue publique. Peu après 12h30, le palais de Buckingham publie la déclaration suivante: "Les médecins de la reine sont préoccupés par l'état de santé de Sa Majesté et ont recommandé qu'elle reste sous surveillance médicale."

Le président de la Chambre des communes, Lindsay Hoyle, intervient alors brièvement pour envoyer des "meilleurs vœux" à la reine. À Westminster, les "personnes ayant des rôles constitutionnels" sont priées de se préparer au pire, rapporte le Guardian.

Vers 12h40, écran noir sur la BBC, qui interrompt le déroulé habituel de ses programmes pour lire le communiqué du palais et lancer une édition spéciale. Les présentateurs sortent les cravates noires.

Ruée familiale vers Balmoral

Dès 12h45 (13h45 heure française) les membres de la famille royale se rendent en urgence au château de Balmoral. Le prince Charles, son fils aîné et héritier, qui séjourne non loin de là avec son épouse, à Birkhall, est l'un des premiers à arriver à son chevet.

La princesse Anne, également en Écosse, rejoint rapidement Balmoral. Peu après, le prince William et le prince Andrew prennent un avion depuis Northolt (nord-ouest de Londres) jusqu'à Aberdeen pour être aux côtés de la monarque vers 17 heures (heure britannique).

Les princes Andrew et Edward, les deux plus jeunes fils de la reine atterrissent également à 17 heures, à Aberdeen.

De son côté, le prince Harry, qui devait assister à un évènement caritatif à Londres jeudi soir, monte lui aussi dans un avion pour se rendre auprès de la reine, sans son épouse Meghan. Kate, duchesse de Cambridge et femme du prince William, reste également à Windsor pour s'occuper de George, Charlotte et Louis qui ont fait le matin même leur rentrée à l'école.

Annonce en privé de la mort de la reine

Dans l'attente de nouvelles informations sur l'état de santé de la reine, les Britanniques et les rédactions du monde entier retiennent leur souffle et se préparent au pire. La franchise inédite du communiqué de Buckingham, semble préparer le public à une mauvaise nouvelle. Les Britanniques commencent à affluer à Buckingham malgré la pluie.

Le monde ne le sait pas encore, mais la reine vient de s'éteindre, à Balmoral, aux alentours de 16 heures, heure britannique.

Comme le veut le protocole de l'opération London Bridge, la Première ministre Liz Truss est la première personne à être informée de sa mort. Il est 16h30 (heure locale) lorsque le secrétaire d'État au Cabinet, Simon Case lui transmet le célèbre code "London Bridge is down". Charles et Anne sont alors les deux seuls enfants présents au chevet de la reine lors de l'annonce, précise le Daily Mail.

Deux heures plus tard, à 19h25, heure française, alors que tous les enfants et petits-enfants de la famille sont auprès de la reine, l'information est rendue publique: "Il y a quelques instants, le palais de Buckingham a annoncé le décès de Sa Majesté la reine Elizabeth II", déclare alors avec émotion le présentateur de la BBC, vêtu de noir en signe de deuil, sous les premières notes de l'hymne britannique God Save the Queen.

A 19h30, le compte Twitter de la famille royale indique que "La reine est morte paisblement à Balmoral, cet après-midi. Le roi et la reine consort vont rester à Balmoral ce soir et rentrer à Londres demain".

Le prince Charles est automatiquement devenu roi, sous le nom de Charles III. La foule rassemblée à Buckingham scande alors le traditionnel "God save the King!" ("Que dieu préserve le roi!").

Article original publié sur BFMTV.com