Déremboursement de l'homéopathie : "C'est la médecine de Molière !", dit un médecin urgentiste

franceinfo
Mathias Wargon, qui s'est clairement positionné pour le déremboursement, se dit satisfait de la décision du gouvernement.

"L'homéopathie, c'est apprendre aux gens que pour chaque maux, il y a un granule (...) C'est la médecine de Molière !", a dit sur franceinfo mardi 9 juillet Mathias Wargon, médecin urgentiste et signataire de la tribune contre les médecines alternatives publiée dans Le Figaro en 2018. Il s'exprimait alors que la ministre de la Santé Agnes Buzyn a annoncé le déremboursement de l'homéopathie par la sécurité sociale d'ici 2021. "Je suis content de ce déremboursement même si j'aurais préféré qu'il débute tout de suite", a rajouté le médecin urgentiste. Quant à la menace des entreprises d'homéopathie de supprimer jusqu'à 1 300 emplois : "Ce n'est pas à la sécurité sociale de soutenir des emplois", a terminé Mathias Wargon.

franceinfo : Un déremboursement sur deux ans, cela vous convient-il ou auriez-vous souhaité un déremboursement plus rapide ?

Mathias Wargon : Globalement, je suis content même si j'aurais préféré que ce déremboursement débute tout de suite. Je ne fais pas de politique donc je ne comprends pas forcément les raisons de cet étalement sur deux ans. Je peux imaginer qu'il y a eu de fortes pressions des entreprises d'homéopathie et des médecins homéopathes.

L'argument économique des défenseurs de l'homéopathie : le risque de pertes d'emplois. Entendez-vous cet argument ?

Mais quels emplois ? D'abord, le laboratoire Boiron (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi