Déradicalisation : Sonia Imloul condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour détournement de fonds publics

franceinfo
Déradicalisation : Sonia Imloul condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour détournement de fonds publics

Sonia Imloul, ancienne responsable d'une cellule de déradicalisation, a été condamnée par le tribunal correctionnel de Paris, lundi 13 mars, à une peine de quatre mois de prison avec sursis, a appris franceinfo. Sonia Imloul a été reconnue coupable de détournement de fonds publics. Elle devra également verser près de 25 000 euros de dommages-intérêts. Les fonds lui avaient été accordés pour dissuader des jeunes de partir en Irak ou en Syrie.

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du procureur. Ce dernier avait demandé une peine de 20 000 euros d'amende. Sonia Imloul a été l'une des premières figures médiatisées à la tête d'une association de lutte contre la radicalisation.

Une "mythomane", selon le procureur

A la barre, Sonia Imloul, ses longs cheveux blonds noués en queue de cheval et retenus par un bandeau noir, reconnaît qu’elle a falsifié son RIB, pour pouvoir empocher les 60 000 euros que l’Etat croyait verser à son association de lutte contre la radicalisation. "J’avais de grosses difficultés personnelles", se justifie-t-elle. Elle était alors au RSA, avec un interdit bancaire. "Je n’ai jamais su gérer", avoue-t-elle.

Mais Sonia Imloul affirme que l’argent détourné n’a fait que transiter sur les comptes de son ex-mari et de sa mère, et qu’il a finalement servi à sa Maison de la prévention et de la famille. En 2014 et 2015, elle accueillait des familles dont les enfants se radicalisaient, ou étaient même déjà partis en Syrie.

Sur le banc des parties civiles, Julien Revial, jeune étudiant, explique qu’il a travaillé un an pour Sonia Imloul, et qu'elle ne l’a jamais payé. Il raconte les douze visages de sa patronne, qui se disait tantôt psychologue, tantôt avocate, et montrait même une carte (...) Lire la suite sur Francetv info

Mort de Clément Méric : quatre skinheads renvoyés devant la cour d'assises
VIDEO. Chine : une voiture atterrit sur le toit d'une maison
Bataille de Mossoul : un tiers de l'ouest de la ville repris par l'armée irakienne
Journal du monde de midi : la mosquée de Mossoul en ligne de mire
Procès du "tueur de l'Essonne" : Yoni Palmier "reconnaît" pour la première fois les quatre meurtres

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages