Des députés quittent l’hémicycle avant une intervention de Marine Le Pen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marine Le Pen lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 19 juillet 2022. - Credit:CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des élus ont protesté jeudi contre la décision de la présidente de séance (RN) de donner la parole à Marine Le Pen, alors qu’un député RN venait de s’exprimer.

Jeudi 21 juillet dans la soirée, des députés de la Nupes et de la majorité présidentielle ont brièvement quitté l'Hémicycle pour protester contre la décision de la présidente de séance (RN) de donner la parole à Marine Le Pen, alors qu'un élu RN venait déjà de s'exprimer. L'incident s'est produit au moment où les députés venaient de commencer à discuter du volet énergétique du projet de loi pouvoir d'achat, censé permettre à la France de faire face à une possible fermeture par la Russie du robinet à gaz, et plus précisément d'un amendement déposé par l'écologiste Delphine Batho visant le gaz russe.

Comme plusieurs orateurs des autres groupes avant lui, Jean-Philippe Tanguy venait de livrer la position des élus RN quand la présidente de séance, Hélène Laporte, elle aussi membre du Rassemblement national, a donné la parole à Marine Le Pen pour qu'elle s'exprime sur le même amendement. Cette décision a provoqué la colère sur les bancs de la gauche. « Pourquoi plusieurs (orateurs) chez vous ? » s'est écriée une députée, rejointe par plusieurs de ses collègues, obligeant la présidente de séance à se justifier. Cela est arrivé à « de nombreuses reprises pour d'autres groupes », a-t-elle assuré, croisant le fer notamment avec le député communiste Sébastien Jumel, qui a demandé un rappel au règlement. « Arrêtez ce cirque ! » lui a-t-elle intimé.

À LIRE AUSSI « Super-profits » : vers un nouveau geste pour éviter la taxe exceptionnelle

Des « pratiques pas acceptables »

E [...]

Lire la suite

VIDÉO - Malgré leurs critiques envers la loi pouvoir d'achat, les députés RN votent avec l'exécutif

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles