Des députés prêts à se faire vacciner avec AstraZeneca s'il est à nouveau autorisé

·1 min de lecture
Le vaccin AstraZeneca photographié le 11 mars 2021 à Paris

Une quarantaine de députés se disent prêts à se faire vacciner avec le vaccin AstraZeneca, si l'avis des autorités européennes permet de lever sa suspension, dans un courrier au président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, a-t-on appris jeudi auprès de l'élue à l'origine de cette initiative.

"Cela rassurerait les Français de voir que les élus se font vacciner avec AstraZeneca. Nous sommes prêts à apporter notre pierre au rétablissement de la confiance", a déclaré à l'AFP la députée LREM de Paris Anne-Christine Lang, confirmant une information de l'Express.

Cette initiative a été prise après que le Premier ministre Jean Castex a lui-même déclaré être disposé à se faire immuniser contre le Covid-19 avec AstraZeneca, a-t-elle ajouté.

Pour aider à ramener la confiance dans un vaccin qui, selon un sondage Elabe, n'est jugé fiable que par 22% des Français, M. Castex s'est dit prêt mardi à se le faire injecter "très rapidement" dès qu'il y sera réautorisé.

Mme Lang a elle aussi souligné que cette vaccination de parlementaires ne serait envisageable que si l'Agence européenne du médicament (EMA) rendait un avis -attendu jeudi l'après-midi- permettant de "lever les doutes sur l'inocuité de ce vaccin".

Cette initiative ne se concrétiserait également que "s'il y a assez de vaccins" pour la population, car "il n'est pas question de bénéficier d'un quelconque passe-droit", a-t-elle insisté.

Une quinzaine de pays, dont l'Allemagne, la France et l'Italie, ont suspendu par précaution l'utilisation de ce vaccin, après le signalement d'effets secondaires possibles, tels que des troubles de la coagulation et la formation de caillots.

cr/adc/jk/nm