Publicité

Les députés français adoptent un texte pour lutter contre les ingérences étrangères

L’Assemblée nationale a adopté mercredi la proposition de loi du député Renaissance Sacha Houlié visant à lutter contre les ingérences étrangères. Le texte doit notamment permettre aux services de renseignement de recourir – à titre expérimental –à des techniques de surveillance par algorithme.

L'Assemblée nationale a adopté, mercredi 27 mars, une proposition de loi Renaissance visant à lutter contre les ingérences étrangères, mêlant la création d'un registre national de l'influence, la possibilité de geler des avoirs financiers et une extension controversée d'un dispositif de surveillance algorithmique.

Le texte, qui doit aller au Sénat, a été adopté par 171 voix contre 25, à l'issue de débats parfois très tendus entre le camp présidentiel et les oppositions, La France insoumise (LFI) et Rassemblement national (RN) en tête, avec les élections européennes en toile de fond.

À lire sur le sujetIngérences étrangères : "Il existe aujourd’hui un risque réel qui s’amplifie"

Expérimentation de quatre ans

"Vous mettez en place des outils de surveillance généralisée de la population", a accusé Antoine Léaument (LFI).

Registre national public


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Ingérences étrangères : "Il existe aujourd’hui un risque réel qui s’amplifie"
Industrie de la défense et renseignement : quelle stratégie pour conquérir de nouveaux marchés ?