Les députés européens qualifient la Hongrie de « régime hybride », loin des standards démocratiques

© Frederick FLORIN / AFP

La Hongrie est désormais un « régime hybride », selon les députés européens, qui ont adopté jeudi à une large majorité un rapport qui « identifie les défaillances à l’État de droit et à la démocratie », explique sur Twitter l’eurodéputée écologiste française Gwendoline Delbos-Corfieldà l'origine de ce document. Applaudi par l’hémicycle strasbourgeois, le rapport a été vivement dénoncé par Budapest. « Je considère comme insultant envers les Hongrois que l’on questionne la capacité de la Hongrie à la démocratie », a déclaré Viktor Orbán lors d'une conférence de presse à Budapest.

Lire aussi - Embargo sur le pétrole russe : les sanctions de l’UE bloquées par la Hongrie d’Orbán

Dans ce texte, les députés européens « regrette[nt] profondément que l’absence d’action décisive de la part de l’Union ait contribué au délitement de la démocratie, de l’État de droit et des droits fondamentaux en Hongrie ». Le rapport, qui a recueilli 433 voix contre 123, avec 28 abstentions, met à jour celui de Sargentini de 2018 rédigé face au « risque de violation grave des valeurs européennes ». La Commission, qui a activé en avril contre Budapest un mécanisme inédit liant le versement de fonds au respect de l’État de droit, va proposer dimanche aux États membres de suspendre la majorité des fonds versés à la Hongrie au titre de la politique de cohésion, a-t-on également appris de sources européennes.

Une évolution dramatique

« La Hongrie ne peut plus être considérée comme un état démocratique », a c...


Lire la suite sur LeJDD