La députée Mathilde Panot visée par une insulte sexiste en séance

·2 min de lecture

Un député a insulté sa collègue Mathilde Panot, mardi soir, alors qu'elle s'apprêtait à prendre la parole. Plusieurs élus ont dénoncé cette insulte.

«La poissonnière!» : l'interpellation sexiste est montée, mardi soir, des tribunes de l'Assemblée nationale alors que la députée insoumise Mathilde Panot s'apprêtait à prendre la parole pour livrer les explications de vote de son groupe sur la prorogation de l'état d'urgence sanitaire. L'insulte est nettement audible sur la vidéo de la séance, même si son auteur n'est pas identifiable par ce biais. «Je n'ai rien entendu, monsieur Corbière», s'est défendu le président de séance, le socialiste David Habib, qui était interpellé par un collègue de l'oratrice. «Deuxième chose, madame Panot et madame Panot seule a la parole.»

La députée a repris la parole plus tard dans la séance, à l'occasion d'un rappel au règlement «pour fait personnel». «Il me tient à cœur de ne pas laisser passer ce qui s'est passé tout à l'heure. Avant de prendre la parole, un député de la République en marche s'est permis de prononcer une insulte sexiste à mon égard (...) Cette insulte a été entendue par de nombreux collègues de mon groupe, bien évidemment, mais aussi du groupe La République en marche, d'ailleurs certains s'en sont dits choqués. Et si je veux faire ce rappel au règlement, c'est parce que je crois qu'il est important que notre assemblée ne laisse pas passer ce genre de sexisme. Nous femmes parlementaires ne sommes pas ici dans cette hémicycle pour [nous] faire insulter et je l'avais déjà dit lorsqu'une députée de la République en marche [avait été visée par bêlements] lorsqu'elle parlait, (...) et je défendrais chacune des collègues parlementaires qui sera victime de sexisme», a-t-elle déclaré. «Je transmettrais au président de l'Assemblée nationale vos remarques et effectivement, si des propos graves, sexistes, des propos qui(...)


Lire la suite sur Paris Match