La députée LFI Danielle Simmonnet exhorte Adrien Quatennens à « se mettre en retrait longtemps »

© Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Les dissensions continuent à la France insoumise sur l'affaire Adrien Quatennens . Après la décision des Insoumis d'exclure le député quatre mois du groupe - soit la même durée que sa condamnation judiciaire - plusieurs voix se sont élevées ces dernières semaines pour pointer un manque de démocratie en interne, mais aussi pour dénoncer l'interview donnée par Adrien Quatennens à BFMTV le 13 décembre dernier. La dernière en date, c'est Danielle Simonnet, députée LFI de Paris qui estime sur France Info que le député du Nord doit « se mettre en retrait longtemps, tant qu’il n’a pas déconstruit ce qu’il a fait. »

Un cas qui divise

Elle a expliqué que le retour d'Adrien Quatennens était remis en cause car « la situation n’est pas la même après le choix de défense qu’il a pu avoir. » Une communication qui avait suscité un malaise chez les Insoumis. Dans les colonnes du Journal du dimanche, Clémentine Autain avait avouer avoir « été clouée au sol » par la défense d'Adrien Quatennens et par sa communication « provocante ».

Lire aussi - Adrien Quatennens, sa communication, la radiation temporaire… Comment l’affaire bouscule La France insoumise

« Sa défense montre qu’il n’est pas du tout dans la déconstruction patriarcale de ce qu’il a commis, mais au contraire dans la justification masculiniste. Il aurait mieux fait de se taire », a asséné la députée de Paris.

Une tendance qui fait des émules au sein de LFI et notamment chez les militants. Dans une tribune publiée dans le journal Le M...


Lire la suite sur LeJDD