Un député veut rendre obligatoire la publication des rendez-vous entre politiques et lobbyistes

Nicolas Berrod (@NicolasBerrod)
L e député Matthieu Orphelin souhaite renforcer la transparence concernant les rapports entre politiques et lobbies

Même s’il reconnaît qu’il aura du mal à convaincre tous ses collègues, Matthieu Orphelin estime qu’il faut « assumer » de rencontrer des lobbies, car « ça fait partie de la loi ».


Matthieu Orphelin a son idée pour rétablir la confiance entre les politiques et les citoyens, à l’issue du grand débat. Le député (ex-LREM) du Maine-et-Loire a proposé samedi dans une tribune parue dans le JDD d’obliger les parlementaires, les ministres et leurs conseillers à publier la liste de leurs réunions avec les lobbies.

« Il est temps d’aller plus loin pour lever le voile sur les relations entre les politiques et les lobbies, et répondre aux attentes des citoyens. Nous pourrions, avec tous ceux qui veulent y contribuer, travailler à une proposition de loi organique en ce sens », écrit le député.

« C’est assez dingue l’importance qu’a pris le sujet des lobbies lors du grand débat, j’ai participé à 15 réunions locales et dès les premières d’entre elles ça revenait beaucoup dans la bouche des gens », justifie le député, interrogé par le Parisien.

Agenda mensuel en ligne

Lui et quelques-uns de ses collègues rendent déjà publique la liste de leurs rendez-vous, par exemple via un agenda mensuel. « C’est très simple à faire et ça me prend à peine une heure par mois », assure Matthieu Orphelin.

Reste à trouver suffisamment d’appuis politiques pour rendre obligatoire une telle généralisation. Concernant les parlementaires, une modification du règlement intérieur suffirait. Sinon, il faudrait en passer par la loi.

Mais pour de nombreux députés, « ce n’est pas naturel », reconnaît Matthieu Orphelin. « Il y a une vraie pudeur française concernant les rendez-vous avec les lobbyistes mais il faut les assumer, ça fait partie de la loi », assure ce proche de Nicolas Hulot.

LIRE AUSSI > Comment les lobbys s’immiscent dans la fabrique de la loi

La loi Sapin II (2016) et la loi pour la confiance dans la vie politique (2017) obligent déjà, notamment, les lobbies à déclarer leurs activités. Des « (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Quand Brune Poirson lutte contre le réchauffement climatique avec «Game of Thrones»
«Vos idées pour l’Europe» : le Labo du Parisien se transforme pour les élections européennes
Laurent Wauquiez : «Macron doit s’attaquer à la baisse durable des impôts pour tous»
Européennes : LR lance son «chatbot» pour les élections
Grand débat : Emmanuel Macron s’exprimera à la télévision lundi à 20 heures