Le député Les Républicains Alexandre Vincendet, un nouveau visage de la droite qui se veut constructif

© Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Pourquoi parle-t-on de lui ? Fraîchement élu député du Rhône, Alexandre Vincendet est de ceux, au sein du groupe Les Républicains (LR) à l’Assemblée nationale, qui plaident pour une attitude constructive à l’égard du gouvernement lors des examens des textes de loi. Dans une interview au Figaro publiée lundi, il enjoint ainsi à ses collègues LR de sortir des « querelles partisanes stériles » pour entrer dans une logique de « co-construction ».

Qui est-il ? Âgé de 38 ans, c’est un des nouveaux visages de la droite. Élu en 2014 maire de Rillieux-la-Pape, alors bastion socialiste, et réélu dès le premier tour en 2020, il a remporté la 7e circonscription du Rhône détenue jusque-là par La République en marche, avec le soutien… de l’ex-Premier ministre (Horizons) Édouard Philippe. Il est l’un des rares élus LR d’Auvergne-Rhône-Alpes à afficher son indépendance par rapport au président de Région, Laurent Wauquiez, dont il conteste la ligne droitière. À son arrivée au Palais-Bourbon, cet ambitieux a surpris en embauchant comme collaborateur parlementaire et conseiller politique Jérôme Lavrilleux , ancien bras droit de Jean-François Copé et retiré de la politique depuis l’affaire Bygmalion.

Lire aussi - S’opposer ou non à LREM ? « Les différends au sein des Républicains sont plus stratégiques qu’idéologiques »

Il a dit : « On ne peut pas se permettre une crise institutionnelle. Si on arrive à un blocage, les Français jugeront très sévèrement la classe politique dans son ensemble. » L...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles