Un député allemand avec son fils pour une séance de travail au Bundestag

Photo Twitter

Certains y ont vu un geste politique, d’autres une simple opération de communication. En début de semaine, le député allemand Anton Hofreiter a amené son fils de 15 mois sur son lieu de travail. “Le parlementaire écologiste avait son enfant sur les genoux, alors qu’il dirigeait les discussions de sa commission au Bundestag, relate le Süddeutsche Zeitung Magazin. Et il n’était pas en visio [comme de nombreux parents pendant la pandémie de Covid-19], mais bel et bien en présentiel.”

Partagée sur les réseaux sociaux par un collaborateur du Bundestag, la photo du député écologiste est rapidement devenue virale, relançant les discussions autour du manque de garderies et sur l’instrumentalisation des enfants. “Les plus virulents reprochent à Hofreiter de se mettre en scène, d’autres – comme la responsable des Verts, Katharina Schulze – font valoir qu’il devait avoir de bonnes raisons et qu’il a déjà été vu à plusieurs reprises avec son fils dans les couloirs du Bundestag.”

Des “mères indignes” et des “superpapas”

Pour le magazine allemand, le cœur du sujet n’est pas là. Ces débats ne sont pas anecdotiques, dans un pays où le travail domestique – et notamment l’éducation des enfants – revient majoritairement aux femmes. “Dans le monde professionnel, voir un père avec son enfant sur les genoux est tellement inhabituel que cela provoque des crispations, assure le titre de gauche. Les récentes discussions autour d’Anton Hofreiter montrent que notre société est encore loin de considérer cette situation comme normale.”

Le journal munichois considère qu’en Allemagne le traitement réservé aux femmes cumulant emploi et vie de famille diffère de celui des hommes. “Une femme politique qui amène son enfant au Bundestag sera considérée par beaucoup comme une mère indigne manquant de professionnalisme, affirme-t-il, citant le cas de la parlementaire écologiste Madeleine Henfling, expulsée il y a quatre ans du Landtag de Thuringe après y avoir amené son bébé. Hofreiter, lui, est célébré comme un ‘superpapa’ rien que parce qu’il s’occupe de son fils au travail.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles