Déprogrammation d'un film avec Richard Berry : "C'est dramatique" juge Isabelle Saporta

·1 min de lecture

France 3 a pris une décision radicale. Alors que Richard Berry a récemment été visé par une plainte, déposée par sa fille Coline, pour "des faits de viols ou d'agressions sexuelles incestueux, et de corruption de mineure", la chaîne du service public a pris la décision de déprogrammer - à la dernière minute - un téléfilm dans lequel figurait l'acteur. Le 12 février dernier, France 3 n'aurait en effet pas diffusé l'épisode initialement prévu, intitulé "La loi de Damien". C'est finalement "La loi de Julien", téléfilm incarné cette fois-ci par Jean-Pierre Darroussin, qui a occupé la case du prime-time. Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir Isabelle Saporta, présente ce mercredi 17 février sur le plateau des Grandes Gueules : "Les réseaux sociaux ne sont pas un tribunal ! Il n'y a pas un tribunal des réseaux sociaux qui fait que, tant que l'affaire n'a pas été jugée, de façon préventive, on éradique un tel ou un tel", a-t-elle affirmé en préambule.

La compagne de Yannick Jadot a pointé du doigt le geste de France 3 qui, selon elle, a eu peur des conséquences que la diffusion d'un téléfilm avec Richard Berry pourrait avoir, sur les réseaux sociaux, dans le contexte actuel : "La seule chose dont ils ont eu peur, c'est leur image auprès des réseaux sociaux. C'est tout ! (...) Ça t'étonne qu'aujourd'hui, sous la pression des réseaux sociaux, une grande marque décide préventivement de se coucher ?", a-t-elle demandé à Olivier Truchot, aux commandes des Grandes Gueules, "moi ça (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Kim Jong-un : son épouse Ri Sol-ju fait un retour très remarqué
Ernst August de Hanovre : son nouveau bras de fer avec son fils qui veut le "protéger" malgré tout
« Laissons un peu d’air aux Français » : Jean Castex applique le discours d’Emmanuel Macron
VIDÉO - "La Loi de Damien" avec Richard Berry déprogrammé de France 3 : "Un vent américain nauséeux, gravissime"
VIDÉO - Affaire Richard Berry : "Il y aura un classement sans suite" affirme son avocat