Déprogrammation des activités des hôpitaux : "On reporte déjà des opérations depuis plus d'une semaine"

·1 min de lecture

Lundi 8 mars, l’Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France a ordonné aux hôpitaux de reporter 40 % des interventions hospitalières pour libérer des lits aux patients Covid. Dans les services de réanimation, l’annonce ne semble pas changer grand-chose.

" Si ça arrive, je n’aurais que les yeux pour pleurer ", lâche Isabelle, la voix tremblante. À 58 ans, son mari souffre d’un rétrécissement aortique, une pathologie cardiaque qui, dans les cas les plus graves, conduit à une mort subite. Il devait être opéré demain, le 11 mars, pour recevoir une prothèse artificielle, censée écarter le risque. " C’est une intervention à cœur ouvert, extrêmement stressante. Alors deux jours avant, on se dit qu’il ne reste plus longtemps à tenir, que tout ça va enfin se terminer… ", raconte la femme du patient.Mais lundi 8 mars, tout bascule. Dans la journée, le mari d’Isabelle reçoit un coup de téléphone : l’opération est reportée, pour l’instant au 27 mars. " On se doute bien qu’elle le sera sûrement à nouveau ", déplore Isabelle. Le nombre de patients admis en réanimation pour Covid augmente fortement dans la région, et les prévisions sur les prochaines semaines ne sont pas optimistes. Le directeur général de l’ARS a ainsi annoncé lundi que 40 % des interventions hospitalières doivent être déprogrammées en Île-de-France pour libérer des places aux patients Covid. Une annonce accueillie avec scepticisme dans les hôpitaux : certains reportent des opérations depuis quelques semaines...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République