Dépression : pourquoi c'est plus dur le matin ?

Il existe différents types de dépressions : de l'épisode dépressif (qui dure plus de 15 jours) au trouble dépressif récurrent (dépression chronique), caractérisé par des épisodes dépressifs répétés entrecoupés de rémissions, les déclinaisons peuvent être variées. On peut citer également la dépression du post-partum (survenant parfois après l'accouchement) ou la dépression réactionnelle, qui fait suite à un traumatisme (deuil par exemple). La dépression masquée se traduit par une somatisation, où le corps exprime par différents maux (lombalgies, migraines…) une souffrance psychique. La dépression souriante est, elle, difficile à diagnostiquer, car les personnes concernées continuent à mener une vie normale. Enfin, la dépression saisonnière, induite par la diminution de la lumière naturelle, touche aussi beaucoup de sujets.

Les symptômes caractérisant la dépression ne sont ainsi pas toujours les mêmes. Toutefois, quelle qu'en soit la forme, on observe souvent une fatigue intense, intermittente ou chronique, qui se manifeste préférentiellement le matin. En effet, les troubles du sommeil distinguent souvent les états dépressifs. Pour certains, dormir devient un refuge, mais cet excès de sommeil est loin d'être bénéfique, et les sujets sont toujours aussi fatigués, notamment le matin. Pour d'autres profils de dormeur, les nuits seront plus courtes, et les réveils nocturnes ou très matinaux (vers 4 ou 5 h du matin). Le sommeil est souvent peu profond et les réveils souvent douloureux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici comment savoir si vous êtes possédé par le diable !
La vitamine C, la meilleure alliée contre le rhume ?
Paracétamol : les pharmaciens ne vous donneront pas plus de deux boites cet hiver
Quelle est la bonne dose d’activité physique ?
5 conseils pour choisir le bon gras