La dépression chez les jeunes adultes peut favoriser la démence à un âge avancé

·1 min de lecture

Selon une étude, souffrir de dépression avant la cinquantaine peut être un indicateur d’une démence après les 70 ans.

Dépression à 20 ans, démence à 80 ans ? L’on savait déjà que la est associée à un risque de démence. Mais il semblerait que ce risque commence bien plus tôt, car être déprimé pendant sa vingtaine serait déjà un facteur de risque pour une démence à un âge avancé. Selon une étude de l’université de Californie à San Francisco (États-Unis), publiée le 28 septembre 2021 dans le , la dépression chez les jeunes adultes aurait un impact sur la cognition environ une dizaine d’années après, entraînant à long terme une chute cognitive pouvant aller jusqu’à une démence.

Des données sur 15.000 personnes

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont regroupé les données de santé d’environ 15.000 personnes âgées de 20 à 89 ans, afin d’élaborer un modèle avec les symptômes liés à la dépression dans chaque âge et leur progression. Ensuite, ils ont appliqué ce modèle à 6.000 participants de plus de 70 ans, qui ont été suivis annuellement pendant près de onze ans. Ainsi, ils ont prédit quel niveau de dépression chacun d’entre eux devait avoir quand ils étaient plus jeunes. Normalement, on prédit 'en avant' en se basant sur ce que l’on observe. Ici, nous avons prédit 'en arrière', en utilisant l’information des cohortes de participants plus jeunes pour obtenir une estimation des symptômes dépressifs des personnes âgées lorsqu’ils étaient plus jeunes, nous explique Willa Brenowitz, épidémiologiste spécialisée dans la santé mentale lors du vieillissement et auteure de l’étude. Ce sont évidemment des estimations avec beaucoup d’incertitude, mais malheureusement il n’y a pas d’études avec des données complètes pour tous les âges pour chaque participant, donc nos outils pour étudier cette question sont assez limités.”

Selon leur modèle, les symptômes de dépression à tous les âges à partir de 20 ans étaient associés à un risque de démence chez les seniors. Mais, de façon surprenante, ce risque était plus élevé quand la dépression survenait chez les jeunes adultes (20 à 50 ans) qu’à u[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles