Déploiement de la 5G : ce que dit le rapport du Haut Conseil pour le Climat

·1 min de lecture

Une évaluation préalable avant l'attribution de nouvelles fréquences. Dans son rapport rendu ce samedi, le Haut Conseil pour le climat estime que les prochaines attributions de fréquences pour la 5G ne devraient pas se faire sans évaluation préalable de son impact sur l'environnement,  alors qu'Emmanuel Macron s'est refusé à différer le déploiement de cette technologie. "En l'absence de moratoire sur la 5G permettant de réévaluer la décision concernant les fréquences déjà distribuées, la première application d'une telle évaluation devra être l'attribution des prochaines bandes de fréquences pour la 5G", écrit le HCC saisi par le président du Sénat, Gérard Larcher. Ses travaux "ne peuvent se substituer à une évaluation complète de l'ensemble des impacts environnementaux, sanitaires, économiques, financiers et sociaux, qui aurait dû avoir lieu au préalable".

Lire aussi - EXCLUSIF. La carte de France de la 5G avec 6.886 communes où elle est autorisée

L'empreinte carbone du numérique risque d'augmenter. Le Haut Conseil estime d'ores et déjà que "la 5G est susceptible d'augmenter significativement" l'empreinte carbone du secteur du numérique, qui représente actuellement environ 2% de l'empreinte totale de la France, soit à peu près autant que le secteur aérien, a relevé la climatologue Corinne Le Quéré, présidente du HCC, lors d'une conférence de presse en ligne. Une augmentation notamment causée par la prise en compte des émissions liées à la fabrication du matériel à l'étranger...


Lire la suite sur LeJDD