Déplacer les rhinocéros suspendus par les pattes, un moyen de transport plutôt sûr

·3 min de lecture

Selon une nouvelle étude, transporter les rhinocéros en hélicoptère suspendus par les pattes serait un moyen sûr de les déplacer.

Depuis plusieurs années, les défenseurs de la cause animale cherchent les moyens de protéger ces mammifères, notamment le rhinocéros noir, gravement menacé par les braconniers, pour sa corne.

Les rhinocéros doivent parfois être transportés en hélicoptère depuis des zones sauvages inaccessibles, afin de les mettre en sécurité. Cette manœuvre délicate nécessite de tranquilliser les animaux, avant de les attacher par les pieds et de les déplacer dans les airs.

Cette méthode, qui permet de gagner du temps, est d'ailleurs considérée par WWF comme la plus adaptée à l'animal.

Utilisé depuis dix ans, ce mode de transport a soulevé un débat sur les conséquences que peuvent avoir les médicaments anesthésiants lorsque les rhinocéros sont suspendus à l'envers, plutôt que couchés sur le côté.

D'après une nouvelle étude, les rhinocéros "s'en sortent légèrement mieux lorsqu'ils sont suspendus dans le ciel", ce qui constitue un pas en avant vers la conservation de l'espèce. La recherche a été publiée dans le Journal of Wildlife Diseases, sous la direction de l'université Cornell de New York, aux États-Unis.

Plus sûr que nous le pensions

L'équipe, qui s'est rendue au parc national de Waterburg, en Namibie, a examiné 12 rhinocéros.

"Nous avons découvert que suspendre les rhinocéros par les pieds est plus sûr que nous le pensions", explique le Dr Robin Radcliffe, maître de conférences en médecine de la faune et de la conservation et premier auteur de l'étude.

Bien que cette découverte puisse paraître insolite, il s'agit d'une "information vitale" pour les défenseurs de l'environnement qui s'efforcent de sauver ces créatures en voie de disparition.

"Pour protéger les rhinocéros du braconnage et répartir les individus dans les différents habitats afin que leur patrimoine génétique reste sain, les équipes de gestion doivent souvent déplacer les rhinocéros dans des zones éloignées auxquelles on ne peut accéder par la route ou en voiture", indique l'étude.

Bien que les tranquillisants soient des opioïdes puissants, dont les effets secondaires peuvent "nuire à la santé des rhinocéros et même entraîner leur mort", les chercheurs ont constaté que les risques diminuaient lorsqu'ils étaient suspendus par les pieds.

"La suspension des rhinocéros à l'envers a en fait amélioré la ventilation (bien que dans une faible mesure) par rapport aux rhinocéros couchés sur le côté", ajoute Radcliffe.

S'il s'agit d'une bonne nouvelle pour les défenseurs de l'environnement qui travaillent avec des rhinocéros noirs sur des terrains accidentés, de plus amples informations sont encore nécessaires à ce sujet.

Elisa Allen, directrice de l'organisation caritative de défense des droits des animaux PETA partage ce constat.

"L'étude met en lumière des informations importantes sur la sécurité du transport des rhinocéros à des fins de conservation", dit-elle. "Mais, bien sûr, les résultats de cette recherche doivent participer à un effort global incluant la protection de leur habitat, des lois plus fortes pour empêcher le braconnage, et une application adéquate de ces lois".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles