Déplacement de Macron au Mali : les vraies raisons de son annulation

·1 min de lecture

Est-ce que c'est le dernier Noël des soldats français dans le Sahel ? Dans son format actuel, très certainement. La présence française se réorganise au Mali depuis plusieurs mois, au point de devenir un véritable casse-tête pour l'exécutif. Certains avancent même alors que la France se retire. La semaine dernière, les Français ont déjà remis les clés de la ville de Tombouctou aux forces armées maliennes. 2.000 soldats sur les 5.000 présents au Sahel vont rentrer à Paris.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Selon les informations d'Europe 1, Emmanuel Macron ne cache pas en privé son souhait de mettre fin à l'opération Barkhane. Pour autant, il n'y aura très certainement pas d'annonce politique avant l'été prochain, pour éviter d'en faire un sujet de la campagne présidentielle.

Renforcer la force européenne Takuba

En attendant, la diplomatie française travaille sur deux volets : renforcer les armées locales et installer la force européenne Takuba, qui comprend 900 hommes de dix pays différents. Son commandement va d'ailleurs rejoindre la base de Gao, l'épicentre actuel de la logistique militaire au Sahel. Dans le contexte de la présidence française de l'Union européenne, toutes ces informations préfigurent la nouvelle stratégie de la France dans la région.

>> LIRE AUSSI - Déplacement de Macron au Mali : pourquoi son annulation soulage l'exécutif

Ce qui inquiète Paris actuellement, c'est que les Russes semblent vouloir prendre la place qu'occupe actue...

Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles