Déplacement en avion des personnalités politiques : quel impact sur les choix énergétiques des consommateurs ?

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle du 10 avril 2022, le média Vert  épinglait le choix du Premier ministre Jean Castex d’avoir utilisé un jet privé pour aller voter à Prades, dans les Pyrénées-Orientales . Une pétition a même surgi pour l’encourager à faire une procuration à l’occasion du second tour. Ce n’est pas la première fois qu’une personnalité politique se voit reprocher un recours à l’avion jugé injustifié. Cette nouvelle polémique surgit dans un contexte où les appels à baisser la consommation d’énergie des ménages se multiplient, alors que l’Union européenne doit se libérer de sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie et que la publication du dernier volet du rapport du Giec alerte une nouvelle fois sur l’urgence d’agir drastiquement pour freiner le dérèglement climatique.

The Conversation
The Conversation

Outre l’impact financier pour le contribuable du recours abusif aux jets privés, quels effets de tels comportements de la part des personnalités politiques peuvent-ils avoir sur les consommateurs en matière de choix énergétiques ? Dans une étude publiée à l’été 2020 dans la Revue de L’organisation responsable, j’ai tenté d’explorer les principales raisons qui expliquent pourquoi les individus ne diminuent pas leur consommation d’énergie domestique, malgré les invitations pressantes à le faire.

Dans ces travaux, j’ai établi une typologie des consommateurs en fonction de leur rapport aux économies d’énergie. Si du côté des « résistants », les motivations sont diverses...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles