Dépendance à l'alcool et à la drogue : et si tout se jouait dans la flore intestinale ?

·1 min de lecture

La découverte est extraordinaire puisqu'elle apporte des éléments de réponse à une question que tous les chercheurs se posent : celle de la dépendance. Des scientifiques auraient découvert un lien entres des addictions à l'alcool ou à d'autres drogues et la flore digestive, qu'on appelle aussi le microbiote. Cela permet de comprendre pourquoi nous ne sommes pas tous égaux face à l'addiction et pourquoi certains peuvent avoir du mal à s'arrêter de fumer ou de boire de l'alcool. 

Cette expérience a été réalisée sur des souris qui ont été rendues accro à la cocaïne. Pour ce faire, les chercheurs ont décidé de modifier le sens de circulation de la bile. La bile est produite par le foie et sert à absorber les matières grasses en temps normal. Elle est fabriquée par le foie, passe par le petit intestin et rencontre des bactéries du microbiote, avant de remonter tranquillement au niveau du foie.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Le tube digestif, notre "deuxième cerveau"

Au lieu de passer par l'intestin où il y a plein de petites bactéries, les scientifiques ont directement fait remonter la bile par le foie. À ce moment là, les souris qui étaient initialement addicts à la cocaïne n'ont plus éprouvé aucun intérêt pour cette drogue. Elles n'ont eu aucun plaisir et la dépendance s'est donc arrêté.

Les chercheurs ont alors poussé l'expérience plus loin et se sont rendus compte qu'il y avait des récepteurs à la bile dans notre cerveau. Lorsque l'on inactiv...


Lire la suite sur Europe1