Départs en vacances : comment la SNCF veut se redresser cet été

·1 min de lecture

Pour ce premier week-end de grands départs, près d'un million de voyageurs sont attendus dans les gares et la SNCF se tient prête. Très largement touchée par la crise sanitaire du Covid-19, avec une baisse de moitié de la fréquentation des trains en Europe en 2020, la compagnie ferroviaire va pouvoir proposer un plan de transport quasi-normal. Elle espère ainsi attirer encore plus de passagers que lors des étés précédents.

Pas moins de 10% de voyageurs de plus qu'en 2020, c'est l'objectif que se fixe la SNCF pour cet été 2021, qui marquera le début de plusieurs nouveautés : l'arrivée des prix plafond grâce à la carte Avantages, la possibilité d'échanger ou de se faire rembourser, sans frais jusqu'à trois jours avant le départ ou encore une option qui permet de choisir sa place dans un Ouigo. Ces TGV low-cost attirent toujours autant, avec 25% de demandes en plus par rapport à 2019 et de nouvelles destinations qui ouvrent en direction de la Bretagne.

Tous les cheminots sur le pont

La SNCF espère aussi attirer de plus en plus de jeunes dans ses trains, souvent pour des raisons économiques et écologiques. C'est pourquoi le pass TER a été reconduit, d'un montant de 29 euros pour un mois de voyages illimités. 

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Avec une fréquentation déjà à 85% pour le mois de juillet, tous les cheminots seront sur le pont. Bordeaux, Marseille, Lyon et Nantes sont les destinations les plus réservées, pour un été où 74% des Français...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles