Olivier Véran annonce le confinement de trois nouveaux départements

·1 min de lecture

La liste des départements mis à mal par le coronavirus s’allonge. Ce jeudi 25 mars, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a annoncé l’élargissement des mesures de restrictions renforcées, appliquées déjà à 16 départements, à la Nièvre, au Rhône et à l’Aube dès vendredi soir et pour quatre semaines. Et ce, même s’il est encore trop tôt pour mesurer les effets de la troisième mouture du confinement. C’est donc 19 départements au total qui expérimentent le dispositif de freinage de l’épidémie sans pour autant enfermer les Français. “Il n’y a pas de confinement, mais 50 nuances de mesures”, a souligné le ministre. Malgré la hausse des contaminations dans les écoles, l’exécutif préfère pour l’instant maintenir les établissements ouverts mais avec un “protocole sanitaire renforcé”.

À l’exception de la côte atlantique, la situation épidémique est préoccupante. Dans la Nièvre, le taux d’incidence a doublé en moins d’un mois, passant de 157,2 nouveaux cas pour 100.000 fin février-début mars à 329,2/100.000 aujourd’hui. L’indicateur s’est aussi emballé dans l’Aube où il atteint désormais 453/100.000 contre “seulement” 287,5/100.000 quatre semaines plus tôt. “On sent déjà la troisième vague arriver en provenance de Paris”, a commenté le président de la région Grand-Est Jean Rottner ce jeudi 25 mars lors d’une conférence de presse depuis Mulhouse.

En tout, 43 départements sont dans le rouge, avec un taux d’incidence supérieur à 250 contaminations pour 100.000 habitants, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Agnès Verdier-Molinié : “Face à l’envolée de la dette, le ‘quoi qu’il en coûte’ de Macron a ses limites”
Vaccin : les deux tiers des doses administrées au Royaume-Uni viennent de l’Union européenne
L’ex-ministre des Sports Laura Flessel avait omis de signaler ses nouvelles activités au gardien de la transparence
À peine ouvert, le parking de son restaurant est envahi par des caravanes
Une arnaque au billet de collection démantelée en Bretagne