Ces départements où l’épidémie s’emballe moins qu’ailleurs, notre carte de France

·1 min de lecture

L’épidémie de Covid-19 continue de s’étendre en France, et tous les départements sont touchés. Majoritaire dans l’Hexagone, le variant Delta n’y est pas pour rien, et sa progression alimente l’envolée des taux d’incidence locaux. Mais dans quelques départements, la progression de l’indicateur reste mesurée : elle devient même parfois négative lorsque l’on compare la semaine du 23 au 29 juillet à celle du 17 au 23 juillet. Si vous souhaitez par exemple visiter la Charente-Maritime en minimisant le risque de contamination, c’est donc peut-être le moment.

Dans le département côtier, de 375,8 nouveaux cas positifs au Sars-CoV-2 pour 100.000 habitants détectés pendant la semaine du 17 au 23 juillet, on est passé à 330,3 contaminations entre le 23 et le 29 juillet, soit 12% de recul entre les deux périodes. En Bretagne également, le Finistère voit son nombre de cas positifs au Covid-19 pour 100.000 habitants augmenter de seulement 2% sur la même période. L’occasion de partir à la découverte de la Pointe du Raz, de la ville de Quimper ou encore de la plage de La Torche, tout en restant prudent.

A l’inverse, c’est en Lozère que la situation progresse le plus vite sur les dernières semaines : de 115,4 nouveaux cas positifs au Sars-CoV-2 pour 100.000 habitants détectés pendant la semaine du 17 au 23 juillet, on est passé à un taux de 256,9 entre le 23 et le 29 juillet. La tendance est similaire dans les Ardennes, où le taux d’incidence a été multiplié par deux sur la même période.

Dans les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La France lance un pass sanitaire spécial pour nos expatriés vivant hors de l'UE et vaccinés à l'étranger
L’Iran responsable de l’attaque du pétrolier selon les Etats-Unis, “réplique appropriée et imminente" en vue ?
Comment la victoire de la Marne a sauvé la France de la débâcle
Défense : l’Allemagne envoie une frégate, au risque de mettre la Chine en colère !
Covid-19 : l’armée veille au respect du confinement en Australie, l’Iran face à une flambée de cas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles