Départementales : Gérald Darmanin candidat dans le Nord

Source AFP
·1 min de lecture
« Les électeurs n'ont que faire des logiques d'appareil », a assuré Gérald Darmanin.
« Les électeurs n'ont que faire des logiques d'appareil », a assuré Gérald Darmanin.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé mardi 4 mai à La Voix du Nord sa candidature, avec l'accord d'Emmanuel Macron, aux départementales dans le Nord où le départ du président sortant (ex-LR) du conseil départemental rebat les cartes à droite et au centre droit. « Les électeurs n'ont que faire des logiques d'appareil », a assuré Gérald Darmanin au quotidien régional. « Il doit y avoir face au RN l'union des républicains au sens large, comme en Paca », région où LREM a retiré sa liste au profit du LR Renaud Muselier pour les élections régionales, déclenchant une tempête à droite.

« La nomination, c'est bien, l'élection, c'est mieux. C'est comme ça qu'on tire sa légitimité », explique le ministre qui se présente dans le canton de Tourcoing-2, en binôme avec Doriane Bécue, vice-présidente (DVD) du département qui lui a succédé à la mairie de Tourcoing. « Si je peux apporter un peu de légitimité et un peu d'humus local à Paris, ça fait partie de ce que souhaite le président de la République », assure-t-il, soulignant qu'il votera aux régionales pour le candidat LREM Laurent Pietraszewski.

« Aucun problème » pour le président sortant

Celui-ci, actuel secrétaire d'État chargé des retraites, assure qu'« on ne peut pas imaginer que la candidature (de Gérald Darmanin) soit une démarche stratégique visant à fracturer tel ou tel camp ». Il s'agit selon lui pour le ministre de l'Intérieur d'« être un acteur de la vie départementale, porter des politiques s [...] Lire la suite