Départementales en Corrèze : « Claude Chirac renoue avec la tradition familiale »

·2 min de lecture
Paris: National Disability Conference
Paris: National Disability Conference

Quelle a été votre implication dans cette candidature ?

Tout d’abord, le conseil départemental de Corrèze, c’est quand même un vivier de la vie politique. Deux présidents de la République sont passés par là (Jacques Chirac et François Hollande). Je trouvais ça bien que Claude renoue avec la tradition familiale de la famille Chirac. Son arrière-grand-père Louis Chirac était directeur d’école primaire dans le canton de Brive.

Claude Chirac est candidate dans le canton de Brive 2, comment s’est fait ce choix ?

Il fallait lui trouver un canton où il y avait de la place donc je lui ai proposé mon ancien canton. (Claude Nougein a été conseiller général dans le canton de Brive-Nord-Est jusqu’en 2015. Date de la suppression du canton suite à un redécoupage électoral effectué sous François Hollande. La ville de Brive-la-Gaillarde est désormais divisée en quatre nouveaux cantons de 1 à 4 ndlr). En 2015, j’avais déjà convaincu sa mère, Bernadette Chirac, qui était furieuse de ce redécoupage, de s’y présenter. Elle a accepté mais en tant que suppléante. Son mandat se termine, et j’ai dit à Claude que ce serait bien de reprendre le témoin mais en tant que titulaire. Ce sont des élections en binôme, un homme et une femme. Claude Chirac est candidate avec mon attaché parlementaire, Julien Bounie qui connaît très bien la carte électorale. Je pense qu’ils ont de bonnes chances de gagner.

Pensez-vous que cette candidature amorce un début de carrière en politique ?

Je ne sais pas si elle pense à une carrière, pour le moment elle renoue avec ses racines. Elle ne recherche pas de poste. C’est plus pour servir la Corrèze qu’autre chose. Elle a bien réfléchi. Elle est satisfaite d’avoir franchi le pas. Elle peut apporter beaucoup au département qui est un peu oublié et pauvre. Si elle est élue ce sera une bonne nouvelle pour notre territoire.

Sous quelle (...) Lire la suite sur Public Sénat

Liberté de la presse : un rapport remis à Jean Castex fait état « d’entraves croissantes et désinhibées de la part des forces de l’ordre »

Contrôle, droit de pétition, temps de parole : le Sénat veut réformer son règlement

Nouvelle-Calédonie : « Ce qui m’inquiète, c’est qu’on arrive à une situation d’apartheid »

Le casse-tête de la date de l’élection présidentielle de 2022

Industrie : « Il faut une loi immédiate pour stopper les délocalisations », réclame Fabien Roussel