Le département de la Justice demande l'abandon des charges contre Flynn, ex-conseiller de Trump

par Sarah N. Lynch
LE DÉPARTEMENT DE LA JUSTICE DEMANDE L'ABANDON DES CHARGES CONTRE FLYNN, EX-CONSEILLER DE TRUMP

par Sarah N. Lynch

WASHINGTON (Reuters) - Le département américain de la Justice a demandé à un juge d'abandonner les poursuites pénales contre l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, Michael Flynn, semblant ainsi céder à la pression de plus en plus vive de l'aile la plus conservatrice des alliés politiques du président des Etats-Unis.

Michael Flynn, un ancien lieutenant général à la retraite, a engagé une procédure afin de retirer sa reconnaissance de culpabilité dans laquelle il a admis en 2017 avoir menti au FBI au sujet d'échanges avec l'ambassadeur de Russie aux États-Unis, Sergey Kislyak, dans les semaines précédant l'entrée en fonction de Donald Trump.

L'ancien conseiller à la Sécurité affirme depuis que les procureurs ont violé ses droits et l'ont amené à signer un accord de plaider coupable.

Le département de la Justice, dirigé désormais par William Barr, un fidèle de Donald Trump, a adressé une demande au juge Emmet Sullivan, en charge du dossier, afin qu'il abandonne les charges contre Michael Flynn. Le juge Sullivan doit maintenant statuer sur cette requête.

Cette brusque volte-face du département de la Justice risque de susciter une nouvelle fois les critiques des détracteurs de Trump, qui dénoncent l'interventionnisme du ministère de la Justice dans des affaires criminelles de premier plan impliquant les alliés politiques du président américain.

Réagissant à cette décision du ministère de la Justice, Donald Trump s'est dit très heureux pour Flynn.


(Version française Jean-Michel Bélot)