« Dépêche-toi esclave » : un livreur Uber Eats insulté par une cliente

·1 min de lecture
Uber Eats a rapidement réagi dans un communiqué.
Photo d'illustration.
Uber Eats a rapidement réagi dans un communiqué. Photo d'illustration.

Ce livreur Uber Eats est toujours sous le choc. Vendredi 14 mai 2021 aux alentours de 20 heures, Yaya, originaire de Guinée-Conakry, a reçu un message d'une rare violence de la part d'une cliente, alors qu'il s'apprêtait à lui apporter sa commande KFC, indique France Bleu Mayenne. « Dépêche-toi esclave », lui a-t-elle envoyé depuis l'application du service de livraison de repas. Cet homme, âgé de 34 ans, qui travaille pour la plateforme à Laval, se dit « blessé moralement ». Il a porté plainte pour « injure non publique » au commissariat de la ville.

D'après nos confrères, Yaya habite en France depuis 2009. C'est la première fois qu'il subit ce genre d'insultes et qu'il rencontre un tel problème dans le cadre de son travail pour Uber Eats. Dans l'ensemble, les clients semblent apprécier son service, puisqu'il a reçu 98 % de satisfaction, d'après les notes attribuées via la plateforme, souligne France Bleu Mayenne.

Soutenu par Uber Eats

La cliente savait que Yaya était Noir en raison de sa photo de profil, assure l'intéressé. « Une fois qu'on a accepté une commande, le client voit notre photo directement sur l'écran. Nous, on voit seulement son nom et son numéro de téléphone : on ne voit pas son visage », a-t-il expliqué. Face à cette injure, il a refusé de terminer sa livraison : « Je ne pouvais pas lui remettre sa commande parce que ces insultes, c'est insupportable. Une fois arrivé là-bas, on peut se bagarrer », a-t-il déclaré. Uber Eats a tenu à réagir à c [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles