Des déodorants épinglés pour la présence de polluants et de perturbateurs endocriniens

Des déodorants épinglés pour la présence de polluants et de perturbateurs endocriniens

Beauté - Une étude de « 60 millions de consommateurs » a analysé 22 déodorants. Les antitranspirants contiennent régulièrement des sels d’aluminium, qui peuvent entraîner des effets cancérogènes pour l’utilisateur

Le magazine 60 millions de consommateurs a publié vendredi dernier les résultats d’un test comparatif de produits cosmétiques. Le bilan n’est guère rassurant, notamment en ce qui concerne les déodorants pour hommes. Pas moins de 22 déodorants ont ainsi été analysés et classés en cinq catégories (de A à E) en fonction de leur CosmétoScore (équivalent du NutriScore pour les produits alimentaires). Parmi eux se trouvaient huit produits certifiés bio, plusieurs aérosols, une majorité de déodorants à bille et trois références pour adolescents dès 8, 10 ou 12 ans.

Il est apparu, à l’issue de ces examens, que ni la certification bio ni la jeune cible ne garantissaient l’absence de substances irritantes ou dangereuses pour la santé. Les déodorants pour hommes des marques Axe, Mennen, Nivea Men, Brut et Florame ont tous été classés dans les catégories D et E. Des ingrédients polluants (ammoniums quaternaires, EDTA, polymères et silicones) ont par ailleurs été retrouvés dans un déodorant Avène pour les adolescents de 12 ans et plus.

Présence de sels d’aluminium

Parmi les 22 déodorants se trouvaient quatre antitranspirants. Ces derniers ont fait l’objet d’un classement à part car ils contiennent des substa(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Pesticides : Du riz Taureau ailé rappelé partout en France par Carrefour, Auchan et Intermarché
Psychologie : En France, près de 9 millions de personnes souffrent de solitude
Pollution du site Metaleurop : Huit cas de saturnisme détectés à l’issue d’un dépistage