Déni. Ces 100 000 morts du Covid-19 que Trump ne veut pas voir

Courrier international (Paris)
1 / 2

Déni. Ces 100 000 morts du Covid-19 que Trump ne veut pas voir

Ordinairement obsédé par les chiffres et les statistiques, le locataire de la Maison-Blanche reste étrangement silencieux sur le lourd bilan de l’épidémie de Covid-19 aux États-Unis.

Donald Trump a passé toute sa vie “sous l’emprise des chiffres”, les yeux rivés sur le montant de sa fortune, les indicateurs de performance, les pourcentages d’approbation dans les sondages.

Même durant la pandémie, le locataire de la Maison-Blanche est resté fixé sur une certaine métrique, “s’enquérant sans cesse auprès de ses conseillers sur les nouveaux cas d’infection et gardant un œil sur la volatilité des marchés boursiers”, souligne le Washington Post.

Mais alors que les États-Unis viennent officiellement de franchir le seuil hautement symbolique des 100 000 décès liés au Covid-19, “Trump est resté étrangement silencieux”, note le quotidien de la capitale fédérale.

Supporter en chef

Dans son planning officiel de cette semaine, “aucune commémoration solennelle, ni minute de silence, ni cérémonie de deuil”. Le seul commentaire direct qu’il a émis à propos de ce seuil symbolique l’a été sous la forme d’un tweet daté du 26 mai :

“Malgré toutes les politicailleries, si je n’avais pas fait mon job correctement et suffisamment tôt, on aurait perdu de 1,5 à 2 millions de personnes et non 100 000 ou plus, ce qui semble être le cas. C’est 15 à 20 fois plus de pertes que ce que nous avons perdu. J’ai interrompu les arrivées de Chine suffisamment tôt”.

Ce refus de Trump de se confronter à ce seuil symbolique est, pour le quotidien de Washington, “emblématique de la difficulté du locataire de la Maison-Blanche à gérer une crise sanitaire d’ampleur

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :