Démonstration de force de la Russie au Pôle Nord

·2 min de lecture

L’armée russe a procédé à de spectaculaires manœuvres en zone Arctique. Probablement pour tester certaines des « 6 nouvelles armes stratégiques » dévoilées par Vladimir Poutine. Un défi militaire et économique pour l’occident.

Fin mars, dans un rayon d’environ 300 mètres, trois sous-marins russes émergent l’un après l’autre, à travers la banquise d’1,5 m d’épaisseur du cercle polaire. Images spectaculaires proposées par les forces armées russes de ces sous-marins en émersion. Les félicitations du président russe suivent peu après l’annonce de l’amiral Nikolaï Yevmonov de la réussite de cette « Expédition Oumka 2021 ». Du nom de l’ourson polaire d’un célèbre dessin animé soviétique.

La remontée quasi simultanée en surface des trois sous-marins constitue une première. Car outre le handicap évident du plafond de glace, les conditions de navigation sont compliquées dans cette zone polaire, du fait des perturbations magnétiques,

Cette démonstration de force faite par l’Armée russe en termes de dissuasion nucléaire n’est pas innocente. Les deux SNLE (sous-marin à propulsion nucléaire lanceurs d’engins / comprendre de missiles balistiques) réaffirment la capacité de dissuasion par l’arme nucléaire et envoient un message aux forces de l’OTAN. Le troisième sous-marin, spécialisé en « plongées profondes », en liaison avec la Société de géographie russe, veut confirmer par sa présence, la souveraineté russe sur le plateau continental arctique, objet de contentieux avec d’autres pays riverains.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En outre, la marine russe a fait savoir qu’un tir de torpille pour créer une polynie (trou dans la banquise) artificielle avait été effectué. Autre message envoyé aux forces occidentales là(...)


Lire la suite sur Paris Match