Démographie : l'exode urbain, une tendance qui ne faiblit pas

Quitter les grandes villes pour aller s'installer à la campagne, telle est l'idée qui aurait traversé, avec plus ou moins d'insistance, l'esprit de nombreux citadins durant le premier confinement. C'est du moins ce qu'affirme Armelle Oger. "Il y a une envie de vivre autrement, de vivre ailleurs et de vivre hors du béton-bitume, encore plus," affirme la journaliste de We Demain, magazine dont le dernier numéro se penche justement sur cette France qui "s'ensauvage", autrement dit l'exode urbain. "Ils ne veulent pas perdre leur vie à la gagner" Si certains n'ont fait qu'y songer, d'autres sont passés à l'acte. Essentiellement parce qu'ils se sont aperçus qu'ils pouvaient travailler depuis n'importe où. "Le catalyseur numéro 1, c'est bien sûr le télétravail", reconnaît la journaliste, qui relève en outre que ce phénomène touche surtout "des trentenaires qui ne veulent pas perdre leur vie à la gagner et sont en quête de sens."