Démission de Mario Draghi : "il était une grande figure de stabilité"

Jeudi 21 juillet, le Premier ministre italien, Mario Draghi a présenté sa démission, un coup de massue pour les représentants européens. Qui pour le remplacer ? Les partis de droite et d’extrême droite seront-ils les prochains vainqueurs des élections de septembre? Si oui, quelles conséquences pour les partenaires commerciaux ? Fabien Gibault, enseignant à l’université de Bologne, invité de France 24 nous explique la situation et affirme : "la figure de Mario Draghi était une grande figure de stabilité", "il rassurait tous les marchés".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles