Démission d'Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron

1 / 2

Ismaël Emelien "ne pense pas qu'il aurait été possible de faire autrement" dans l'affaire Benalla

L'ancien conseiller spécial d'Emmanuel Macron a réaffirmé sur France Inter que son départ de l'Elysée n'avait "aucun rapport" avec l'affaire Benalla, dans laquelle il est mis en cause pour avoir organisé la diffusion illégale d'une vidéo provenant de la surveillance policière.

L'Elysée a confirmé ce lundi soir à BFMTV le départ d'Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron à L'Elysée et mis en cause dans l'affaire Benalla. Selon une information initiale du Point, confirmée par BFMTV, le départ de ce dernier était acté depuis la mi-novembre et devrait être effectif le mois prochain.

Il a justifié sa démission par la prochaine parution d'un livre qu'il cosigne sur le progressisme, le chef de l'Etat ayant interdit à ses conseillers de publier pendant qu'ils sont en poste à l'Elysée. 

"Par éthique personnelle, je me suis astreint en tant que conseiller spécial du président à un silence absolu qui n'est pas compatible avec la parution d'un tel ouvrage" a-t-il expliqué. 

Ismaël Emelien a également affirmé, toujours au Point, qu'il restera à "l'entière disposition" d'Emmanuel Macron et qu'il continuera à l'aider. "Je poursuis le même combat, mais par d'autres chemins."

Cité par Benalla

L'ouvrage en question, dont le titre provisoire est "Le progrès ne tombe pas du ciel", sera publié fin mars chez Fayard d'après le JDD. Coécrit avec David Amiel, ce livre qui a pour vocation de théoriser "le Macronisme", a été relu intégralement par Emmanuel Macron. Selon un proche à BFMTV, les deux auteurs se sont inspirés de la démarche d’Alastair Campbell, stratège de Tony Blair qui avait écrit un livre sur le "Blairisme"."Ce livre va être très utile car...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi