Démarchage téléphonique, mails frauduleux: les arnaques à la vaccination contre le Covid se multiplient

Justine Chevalier
·4 min de lecture
(photo d'illustration) - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP
(photo d'illustration) - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

C'est une administrée qui a lancé l'alerte à Houdain, dans le Pas-de-Calais. A la fin du mois de janvier, elle a reçu un appel du secrétariat d'un ministère pour lui proposer un rendez-vous pour la vaccination contre le Covid-19 à domicile. La dame accepte puis s'interroge avant d'appeler son médecin pour lui demander conseil. Le praticien l'alerte: il est impossible de se faire vacciner à domicile. Elle n'est pourtant pas la seule à avoir reçu cet appel dans la commune, comme dans celles alentours.

Ce premier cas a immédiatement alerté la mairie d'Houdain, qui d'abord sur sa page Facebook puis sur son site internet, a prévenu ses administrés que certains tentaient de profiter de l'épidémie de coronavirus pour monter des arnaques.

"Nous avons également établi depuis le premier confinement un listing de personnes isolées que nous appelons chaque semaine. Nous les avons prévenues de faire attention à ce genre d'appel", explique à BFMTV.com la maire d'Houdain Isabelle Levent-Ruckebusch.

"L'idée a été d'alerter le plus tôt possible, poursuit l'élue. Nous ne savons pas ce que cherchent les personnes qui ont fixé ces rendez-vous. Est-ce pour faire du repérage dans les maisons? Pour agresser les habitants? Ou pour se faire payer une vaccination et ne pas la faire? En ayant alerté assez rapidement, il semble que même les arnaqueurs se sont dits qu'il fallait peut-être arrêter."

Des appels, des mails frauduleux au porte-à-porte

La mairie d'Houdain n'est pas la seule à avoir lancé ce type d'alerte. Depuis quelques jours, et le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19, les arnaques se multiplient aux quatre coins de la France. Dans le Doubs, la préfecture a appelé à la plus grande vigilance après avoir appris que des particuliers avaient reçu des appel proposant une vaccination à domicile "contre paiement". Dans sa communication, l'institution rappelait que la vaccination contre le Covid-19 est gratuite et que cette solution n'était pas envisagée.

Dans le Gard, les gendarmes ont alerté sur des appels passés par un homme se faisant passer pour... l'un d'entre eux. Il appelait des personnes âgées en leur indiquant être en charge d'un recensement des personnes "vulnérables" pour établir les besoins en vaccin. "Cela correspond au mode opératoire d'une personne mal intentionnée qui cherche à éloigner les propriétaires en donnant un rendez-vous fictif pour les cambrioler", précise la gendarmerie sur un post Facebook. A Tignieu-Jameyzieu, en Isère, le maire a utilisé les panneaux lumineux de la ville pour alerter ses concitoyens pour alerter de la multiplication de coups de fil frauduleux.

A Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques, les arnaqueurs ont utilisé des mails pour tenter de faire des victimes. Selon l'entourage du maire à BFMTV.com, deux ou trois administrés ont prévenu la mairie qu'ils avaient reçu un courriel leur indiquant que de nouveaux créneaux de vaccination étaient désormais disponibles.

Pour s'inscrire, il fallait cliquer sur un lien puis fournir un certain nombre de renseignements. "Visiblement, on a eu affaire à une tentative de captage de données", précise encore la mairie, qui dément formellement l'ouverture de nouveaux créneaux pour la vaccination.

Des cas isolés

Ce mardi matin, la gendarmerie de Haute-Saône a publié un message d'alerte alors que dans le département des escrocs proposent par téléphone un rendez-vous à domicile pour se faire vacciner, un rendez-vous à confirmer en composant un numéro surtaxé. La gendarmerie alertait déjà lundi sur la présence d'un homme, aux alentours de Melisey, au nord-est de Vesoul, portant un masque et une malette, et faisant du porte-à-porte pour proposer aux personnes âgées de se faire vacciner, explique France Bleu Haute-Saône.

Pour autant, ces différents exemples restent des cas isolés, et aucun phénomène généralisé ne semble être observé, selon la gendarmerie et la police. Ces arnaques ne suscitent donc pas de vives inquiétudes pour l'heure.

Les autorités rappellent les règles de précaution pour éviter ce type d'arnaques: ne laisser personne rentrer dans votre domicile et contacter le 17. Pour rappel, la vaccination contre le Covid-19 est gratuite. Pour obtenir un rendez-vous, le site sante.fr recense les centres de vaccination les plus près de chez vous.

Article original publié sur BFMTV.com