Démantèlement des éoliennes : « sans une législation qui l’impose, le processus ira-t-il jusqu’au bout ? »

·1 min de lecture

Autour des éoliennes, le débat fait actuellement rage. À tel point que Jean-François Carenco, le président de la Commission de régulation de l’énergie en personne, appelait, mi-juin, à « un peu de sérieux ». Il demandait alors à ce que plus de place soit faite à l’éolien en France. Presque dans le même temps, le Gouvernement ajoutait une nouvelle contrainte à l’implantation des éoliennes — élargissant le périmètre interdit autour des radars militaires.

Au milieu de cette cacophonie, nous avons déjà tenté d’éclairer la question des ressources. De la disponibilité en terres rares. Une question que certains espèrent résoudre notamment grâce au recyclage des anciennes installations. « Des travaux de R&D sont en cours pour organiser le recyclage des terres rares des aimants permanents des éoliennes », nous confirme Dominique Vignon, président du Pôle Énergie à l’Académie des technologies. « Et nous y arriverons. » Mais il y a un hic. Car l’équation sera difficile à équilibrer. La durée de vie d’une éolienne est en effet estimée aujourd’hui à une vingtaine d’années. Or un récent rapport de RTE prévoit l’installation de six à sept fois plus d’éoliennes en 2050 qu’aujourd’hui - et douze à vingt fois plus de solaire en l’absence de nucléaire. Les prévisions au niveau mondial sont du même ordre. La demande en terres rares risque donc d’être bien supérieure aux quantités disponibles au recyclage.

La question du démantèlement des éoliennes fait débat de manière plus générale. Il y a ceux qui prédisent des difficultés majeures. Et puis, il y a ceux qui promettent que les sites seront rendus à la nature et que les matériaux seront recyclés. Ou au moins valorisés. « En France, nous avons peu d’éoliennes de première génération. Le problème ne se pose pas encore de manière imminente. Ailleurs, on voit des pays tout simplement enterrer les pales des éoliennes mises à l’arrêt », nous raconte Dominique Vignon.

Les éoliennes se montent pour une vingtaine d’années. Mais dès le début, il...
Les éoliennes se montent pour une vingtaine d’années. Mais dès le début, il...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles