"Démagogique", "vexant", "tardif"... Les réactions mitigées à la volonté affichée par Emmanuel Macron de "repenser" les méthodes des forces de l'ordre

franceinfo

Emmanuel Macron s'est dit mercredi 21 août "très vigilant" sur l'état de fatigue des forces de l'ordre, tout en envisageant de "repenser certaines méthodes d'intervention", au vu des "blessures inacceptables" chez les policiers et chez les manifestants pendant le mouvement des "gilets jaunes". "Cela doit nous conduire à repenser certaines méthodes d'intervention, à les relégitimer si besoin", a dit le chef de l'État lors d'une rencontre avec l'Association de la presse présidentielle.

Ces déclarations interviennent alors que tout le Pays basque a été placé sous bulle sécuritaire à l'occasion du G7 qui se déroule à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) du 24 au 26 août. Le débat sur de possibles violences policières s'est maintenu ces derniers mois. D'abord au plus fort du mouvement des "gilets jaunes", au cours duquel plusieurs centaines de policiers et manifestants ont été blessés, et plus récemment, avec la mort d'un jeune homme, Steve Maïa Caniço, qui avait disparu à Nantes le 22 juin, en marge de la fête de la musique. Sa mort avait déclenché une controverse sur les conditions d'intervention des policiers cette nuit-là. Alors que penser des déclarations d'Emmanuel Macron ? Les réactions sur franceinfo sont prudentes, voire sceptiques.

Patrick Galliand, "gilet jaune" : "Très démagogique"

"Il attend qu'il y ait 25 éborgnés pour se dire (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi