Déluge. Les inondations en Allemagne sont les plus meurtrières en près de 60 ans

·1 min de lecture

Les inondations en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et Rhénanie-Palatinat comptent déjà parmi les plus meurtrières qu’ait connues l’Allemagne, souligne le Berliner Morgenpost, qui passe en revue les précédents épisodes de crue dans le pays. Au moins 103 personnes ont perdu la vie outre-Rhin.

“Ce vendredi [16 juillet], le danger n’est toujours pas écarté dans les régions inondées de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de Rhénanie-Palatinat”, constate le Berliner Morgenpost.

Pourtant, les inondations causées par les pluies diluviennes qui s’abattent sur l’ouest de l’allemagne ont déjà provoqué la mort d’au moins 103 personnes, et “le nombre de personnes portées disparues dans la ville de Bad Neuenahr-Ahrweiler s’élevait à environ 1 300 jeudi [15 juillet] au soir”. Ce chiffre très élevé serait lié au fait que “de nombreuses personnes n’étaient pas joignables par téléphone”.

À lire aussi: Climat. Inondations en Belgique : cette fois, la catastrophe est chez nous

Ce vendredi, un gigantesque glissement de terrain s’est produit à Erftstadt-Blessem, près de Cologne, ce qui devrait encore alourdir le bilan. Dans cette ville, “des maisons ont été massivement submergées et certaines se sont effondrées”, précise la communauté de communes de Cologne dans un tweet. “Des appels d’urgence sont émis depuis les maisons, mais il n’est souvent pas possible pour les secours d’intervenir.”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le quotidien berlinois revient en vidéo sur les “pires inondations” dans l’histoire du pays. En 1954, quatorze jours de pluie d’affilée avaient provoqué une importante inondation

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles