Délinquance : dans le Nord, un maire suspend les aides sociales pour les familles

France 2

La mairie de Caudry (Nord) a décidé de supprimer les aides sociales aux familles de délinquants. "On a tout essayé", assure le maire, Frédéric Bricout.

Plus aucune aide de la commune pour payer la cantine des enfants, ou régler les factures d'électricité : c'est ce que risquent désormais les familles de Caudry, dans le Nord, si l'un de leurs enfants est impliqué dans des affaires de délinquance. Frédéric Bricout, le maire (SE) de la ville de 15 000 habitants, a décidé de frapper au porte-monnaie pour faire baisser l'insécurité. Il y a deux semaines, sept mineurs ont été interpellés suite à un incendie dans une usine. "On a tout essayé, et rien ne fonctionne, explique l'édile. L'enfant aujourd'hui, il s'en fout du maire. Là, en touchant à ses aides, demain son petit frère ou sa petite sœur risque de ne plus pouvoir manger à la cantine."

Les habitants divisés par la mesure 

La mesure divise les habitants. "Je trouve que le maire il a raison, parce que la délinquance, ça suffit", commente une passante. Un habitant est plus nuancé. "Il ne faut pas faire ça non plus, estime ce dernier. Après ils vont faire quoi les enfants, sans aide ?". L'accès à l'épicerie sociale sera aussi interdit pour les familles de mineurs considérés comme délinquants, puisque les locaux appartiennent à la commune. Si le président de l'association Pacte 59, qui gère l'épicerie, dit comprendre l'exaspération des élus, il craint une marginalisation de certaines familles. "Notre boulot, c'est d'aider des familles en difficulté, ajoute Dominique Lecomte. Ce n'est pas d'entrer dans des politiques qui vont peut-être exclure des gens." Pour Sophie (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi