Délicieux (Canal+) - Isabelle Carré : "Rendre hommage aux hommes féministes est important"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Qu’est-ce qui vous a séduite dans le scénario ?

Isabelle Carré : La démocratisation de la cuisine, à l’époque où les cuisiniers travaillaient dans les châteaux. Tout à coup, le plaisir de la table n’était plus réservé aux nobles. Et, au-delà de ça, il y a les résonances avec ce que nous vivons : le succès de la cuisine à la télé, la place des femmes dans ce métier, qui reste encore restreinte, la crise des gilets jaunes, alors que nous étions en train de tourner…

Diriez-vous que Louise, votre personnage, était révolutionnaire avant l’heure ?

Absolument ! C’est elle qui pousse Manceron (Grégory Gadebois, ndlr) à créer son restaurant, c’est elle qui lui donne l’ambition et les moyens de réussir. C’est merveilleux que le film soit écrit par un homme. Je suis féministe et je trouve que rendre hommage aux hommes qui le sont est important.

Le rôle fait écho à votre double origine. Y avez-vous pensé ?

Oui, et cela me touche d’en parler. Ma mère était d’extraction aristocratique, et mon père était fils de cheminot. Je faisais le grand écart à chaque période de vacances. C’était fascinant de grandir dans une famille différente, la meilleure des formations pour devenir comédienne.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles