Un délice nommé désir

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Apres la seduction, vient le desir sexuel… Complexe, il prend sa source dans la tete mais il se manifeste physiquement. Excitant, il nous donne envie de l'assouvir a nouveau mais capricieuxl, il s'eloigne parfois aussi vite qu'il est apparu. Mais qu'est-ce qui nous pousse a courir apres le desir ?

Un désir pas si simple...

Rougissements, cœur qui bat la chamade, mains moites, jambes en guimauve... chez certains, le désir se transforme en tsunami émotionnel ! Et pour cause, d'après Serge Stoléru, chercheur à l'Inserm, le désir relève de plusieurs composantes : émotionnelle, physique, intellectuelle ou encore motivationnelle pour aller vers l'objet désiré.

Les manifestations physiques

La première étape est l'attirance : une voix, un regard, une façon de s'habiller, c'est un détail qui attire l'attention et l'envie d'en savoir plus… On est séduit, sous le charme, et le désir est activé !

Cette activation se manifeste par l'excitation sexuelle, qui prend des formes différentes chez l'homme et la femme. L'érection est l'emblème du désir masculin, tandis que la forme féminine est plus discrète via la lubrification. Les plus émotifs rougiront ou auront les jambes coupées.

La tête dans les étoiles ou les pieds sur terre ?

Notre corps n'est pas le seul à être chamboulé, l'esprit aussi. On bredouille, on hésite, on bafouille : on a la tête à l'envers ! Car l'objet de tous nos désirs s'empare de notre esprit : où est-il ? Que fait-il ? Pense-t-il à moi ? On s'abandonne à imaginer des scénarii pour mieux assouvir notre soif de lui : ce sont les fantasmes, les moteurs (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi