Délai de 48 heures pour la liquidation de l'ex-Toupargel, les salariés «en désarroi total»

© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Un délai jusqu'à vendredi, mais aucun espoir de reprise : la liquidation judiciaire de la société de livraison à domicile de produits alimentaires Place du Marché (ex-Toupargel) et de deux sociétés sœurs, soit 1.900 emplois au total, ne fait plus de doute après une audience mercredi devant le tribunal de commerce de Lyon. Accueillie par les sifflets d'une centaine de salariés rassemblés devant le tribunal, la décision de délibéré dans 48H00 a été justifiée par le président du tribunal par "l'importance du dossier et le nombre de salariés", selon la secrétaire du Comité social et économique (CSE) Wafaa Kohily (CGT).

"Aucun espoir de reprise"

Mais "il n'y a aucun espoir de reprise", a-t-elle expliqué devant la presse. Ce qu'a confirmé le président de l'entreprise, Brieuc Fruchon. "Concrètement, notre priorité est de travailler sur la préparation de cette liquidation et accompagner au mieux avec les services de l'Etat les salariés, pour qu'ils rebondissent le plus rapidement possible", a-t-il assuré. Mme Kohily a exprimé sa "colère" et "le désarroi total" de "1.600 familles qui vont se retrouver sur le carreau" chez Place du Marché, sans compter les 300 salariés des sociétés soeurs Eismann et Touparlog.

"Le juge a été assez attentif aux différentes demandes par rapport à la protection des salariés. On demande clairement d'être respectés dans notre dignité", a relevé Mme Kohily, réclamant le versement d'une prime supra-légale de licenciement de "100.000 euros par salarié, vu le p...


Lire la suite sur Europe1