Une délégation aux droits des enfants créée à l’Assemblée nationale

© JEANNE ACCORSINI/SIPA

L'Assemblée nationale a créé mardi une délégation aux droits des enfants, chargée de nourrir le travail législatif sur des sujets allant de l'aide sociale à l'enfance aux violences intrafamiliales, en passant par le harcèlement scolaire.

Une véritable avancée pour les enfants ? Réclamée depuis plus de 20 ans, la création d'une « délégation aux droits des enfants » a été décidée à l'unanimité par la conférence des présidents de l'Assemblée, qui réunit les chefs de file des groupes politiques, sur proposition de sa présidente Yaël Braun-Pivet. Elle sera composée de 36 députés, répartis entre les groupes de manière proportionnelle à leur poids dans l'hémicycle. « 120 enfants perdent la vie chaque année sous les coups, des milliers subissent de la violence, à la maison ou à l'école. C'est un tabou sur lequel je souhaite que l'ensemble des groupes politiques travaillent », a plaidé Yaël Braun-Pivet, dans une déclaration transmise à l'AFP.

Plusieurs compétences à son arc

La délégation consacrée aux droits des enfants pourra se pencher sur des thèmes comme l'aide sociale à l'enfance, les violences intrafamiliales, l'inceste, le harcèlement scolaire ou encore l'accès à la pornographie, a précisé la présidence de l'Assemblée nationale.

Lire aussi - Enfants en situation de handicap : « Les conséquences de l'absence de scolarisation sont dramatiques »

Elle aura la possibilité « d'entendre toute personne dont elle estime l'audition nécessaire à sa bonne information », de présenter « des rapports d'information » ou encore de « réaliser des missions flash sur les sujets de sa compétence ».

Une décision saluée par tous les acteurs

La secrétaire d'État chargée de l'Enfance, Charlotte Caubel, s'est réjouie de la création de c...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - Céline Boussié, lanceuse d'alerte, dénonce des actes de maltraitance envers des enfants et des jeunes adultes polyhandicapés