Dégradations de permanences : "La classe politique a une très grande responsabilité", estime le député LREM Patrick Vignal

franceinfo

Patrick Vignal, député LREM de l'Hérault dont la permanence a été dégradée samedi 10 août à Montpellier, déplore un "épiphénomène" mais reconnaît toutefois que "la société est très violente". Selon lui, la classe politique a "une très grande responsabilité dans ce qui se passe aujourd'hui". L'élu plaide pour un "vrai statut de l'élu", qui doit être "encore plus sur le terrain".

franceinfo : Votre permanence a été dégradée par des "gilets jaunes" samedi 10 août ?

Patrick Vignal : Une centaine de "gilets jaunes" ont manifesté, et certains, stupides, ont mis de la peinture sur mes façades, sur mes vitres, et ont jeté des œufs. Mais c'est un épiphénomène, je ne veux pas retenir cela. Je veux retenir les 2 000 "gilets jaunes" que j'ai rencontrés, des retraités, des artisans, des commerçants, qui eux ont envie de faire une société plus juste. Ce matin, je ne suis ni désabusé, ni en colère, puisque j'ai des tas de "gilets jaunes" qui me disent "M. Vignal, demain on peut vous aider à nettoyer'" Quand on veut construire avec des gens intelligents, on peut le faire encore.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi