Déforestation : plainte pour "crime contre l'humanité" contre Bolsonaro devant la CPI

·2 min de lecture

Une ONG autrichienne a déposé mardi 12 octobre 2021 une plainte à la Cour pénale internationale (CPI) pour "crimes contre l'humanité" contre le président brésilien Jair Bolsonaro pour son rôle dans la déforestation amazonienne et ses impacts attendus sur la vie et la santé humaine à travers le monde.

La plainte de l'ONG AllRise, à laquelle la CPI n'est pas tenue de donner suite, s'appuie notamment sur la science en pleine extension de "l'attribution" des conséquences du changement climatique. Selon des études, la déforestation en Amazonie brésilienne a transformé ce puits de carbone fondamental pour la planète en émetteur net de CO2 en 2020. AllRise assure que l'administration du président brésilien est responsable de la déforestation de quelque 4.000 km2 de forêt amazonienne chaque année, et que le rythme de cette déforestation s'est accru de 88% depuis son arrivée au pouvoir.

Une zone de déforestation de la forêt amazonienne à Sinop, dans l'Etat brésilien du Mato Grosso, le 7 août 2020 (AFP/Archives - Florian PLAUCHEUR)
Une zone de déforestation de la forêt amazonienne à Sinop, dans l'Etat brésilien du Mato Grosso, le 7 août 2020 (AFP/Archives - Florian PLAUCHEUR)

Une zone de déforestation de la forêt amazonienne à Sinop, dans l'Etat brésilien du Mato Grosso, le 7 août 2020 (AFP/Archives - Florian PLAUCHEUR)

Elle l'accuse également d'avoir "systématiquement" cherché à affaiblir ou se débarrasser des lois et organismes officiels encadrant ces pratique comme des militants de la protection de l'environnement.

"Alerte rouge" pour l'humanité

Toutes ces actions "sont directement liées aux impacts négatifs du changement climatique à travers le monde," poursuivent les plaignants, qui s'appuient notamment sur l'expertise de Friederike Otto, du Universiy College de Londres et auteure principale du récent rapport d'évaluation du Giec sur l'évolution du climat, qualifié "d'alerte rouge" pour l'humanité par le patron de l'ONU Antonio Guterres.

Climat :les points clés du dernier rapport du Giec (AFP - )
Climat :les points clés du dernier rapport du Giec (AFP - )

Climat :les points clés du dernier rapport du Giec (AFP - )

Et les experts ayant travaillé sur cette plainte estiment que les émissions attribuables à la déforestation sous l'actuelle administration brésilienne causeront plus de 180.000 décès supplémentaires dans le monde d'ici la fin du siècle. "Nous voulons comprendre le lien de causalité avec le climat mondial de ce qui se passe au Brésil, de cette déforestation massive" a déclaré à l'AFP le fondateur autrichien d'AllRise, Johannes Wesemann. "C'est exactement (...) la définition du crime contre l'humanité: la destruction intentionnelle de l'environnement et de ses dé[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles