Déforestation de l'Amazonie: les émissions du Brésil en hausse de 9,6% en 2019

·1 min de lecture
DÉFORESTATION DE L'AMAZONIE: LES ÉMISSIONS DU BRÉSIL EN HAUSSE DE 9,6% EN 2019
DÉFORESTATION DE L'AMAZONIE: LES ÉMISSIONS DU BRÉSIL EN HAUSSE DE 9,6% EN 2019

BRASILIA (Reuters) - Les émissions de carbone du Brésil ont augmenté de 9,6% en 2019, la déforestation de l'Amazonie s'étant accrue avec l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, selon une étude publiée vendredi.

D'après les données fournies dans le rapport, le pays ne parviendra pas à atteindre les objectifs qu'il s'était fixés cette année en termes de réduction de ses émissions et s'éloigne de ses ambitions pour 2025.

En 2019, le Brésil a émis 2,175 milliards de tonnes d'équivalent dioxyde de carbone (CO2), selon une étude du Greenhouse Gas Emission and Removal Estimating System (SEEG).

"Depuis la loi sur le changement climatique en 2010, le Brésil a augmenté de 28% la quantité de gaz à effet de serre qu'il rejette dans l'air chaque année au lieu de la réduire", a déclaré Tasso Azevedo, expert du climat en charge de coordonner l'étude.

La croissance des émissions produites par le Brésil en 2019 est le fruit de la déforestation massive du bassin amazonien, qui représentait 44% du CO2 total rejeté par le pays.

Elle s'est par ailleurs accrue depuis la prise de fonction du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui s'est engagé à favoriser le développement économique de la région en l'ouvrant davantage aux investissements agricoles et miniers, promettant d'assouplir les réglementations environnementales.

(Anthony Boadle ; version française Juliette Portala, édité par Jean-Michel Bélot)