Défilés du 1er-Mai : les revendications sur les retraites pourront-elles être entendues ?

© SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

L'un des dossiers qui risque de devenir une source de tension entre l'exécutif d'Emmanuel Macron et les partenaires sociaux, c'est bien évidemment celui des retraites et le report de l'âge de départ à 65 ans. À l'occasion des différents défilés organisés pour la Fête du travail, les revendications de l'opposition pourront-elles être entendues par l'exécutif ? "Je pense que le président de la République a un peu lancé comme un totem ces 65 ans au moment de la campagne et que les Français ont besoin de savoir pourquoi", a commenté au micro d'Europe 1 ce dimanche matin Marylise Léon, numéro deux de la CFDT.

"On demande à être concertés"

"Je pense que les 65 ans ont été un peu brandis comme une solution miracle, mais personne ne sait quel est le problème. Je pense qu'il faut une clarification déjà de la part de l'exécutif pour nous expliquer quelle est la volonté de faire une réforme. Et d'ores et déjà, nous, on demande à être concertés et à discuter. Donc nous nous rendrons à la table des discussions si elles sont ouvertes", a-t-elle ajouté. La représentante a également précisé que la discussion tournerait court si la seule solution présentée le gouvernement ne serait seulement que cet âge de départ à la retraite.

>> LIRE AUSSI - Manifestations du 1er-Mai : un troisième tour dans la rue ?

Le sujet est d'autant plus sensible car les défilés du 1er mai ont lieu une semaine après la réélection du président de la République. Mais aussi car selon Bernard Vivier, directeur ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles