Ce défilé Prada en papier et carton est facilement recyclable

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

MODE - L’inventivité ne s’est pas limitée qu’aux vêtements en Italie. Le défilé “Printemps 23” de Prada s’est déroulé ce dimanche 19 juin à Milan. Une présentation qui s’est faite dans un cadre atypique, avec un décor entièrement recyclable, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

En collaboration avec Prada, l’architecte néerlandais Rem Koolhaas et son cabinet OMA ont conçu une fausse maison en papier et en carton, aux mesures surdimensionnées. Le sol, le plafond, les murs et même le mobilier étaient fabriqués par ces matériaux recyclables.

L’architecte de 77 ans a mis cela en place à partir du thème qui lui était imposé: la naïveté, l’enfance et la simplicité. “Le papier est un matériau simple, mais il nous permet d’articuler une intention ; c’est la surface de base sur laquelle nous exprimons nos idées”, a expliqué Giulio Margheri, architecte d’OMA, à GQ. “Dans ce projet, nous avons voulu explorer ses qualités en tant qu’élément architectural, un peu comme les enfants donneraient une forme à leur imagination”, a-t-il poursuivi.

Cette création est aussi liée à la politique et aux mouvements sociaux. Ce décor réalisé entièrement grâce à des matériaux entièrement recyclables est “une forme particulière de résistance au luxe”, justifie Rem Koolhaas à GQ. “Nous avons toujours partagé avec Prada une certaine résistance au gaspillage dans la conception des espaces d’exposition”, expliquent Rem Koolhaas et Giulio Margheri. “Aujourd’hui, plus que jamais ces derniers temps, l’idée du luxe se trouve en contradiction avec l’augmentation des coûts du carburant, de la nourriture et des matériaux de construction”, continue-t-il.

Suite à la fin de l’exposition, le décor va maintenant être démonté et recyclé. De quoi exprimer les valeurs communes de Rem Koolhaas et Prada qui ont un intérêt mutuel pour la durabilité, d’après les dires de l’architecte néerlandais à GQ.

À voir également sur Le HuffPost : Le Palais Bulles transformé en paradis des Instagrameurs pendant le Festival de Cannes

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles