Défilé du 1er-Mai : Véhicules vandalisés, militants agressés et insultés... Ce qu'on sait des violences contre des militants de la CGT

Thibaut Chevillard
·1 min de lecture

CASSEURS - Une enquête a été ouverte ce dimanche après que 21 membres de la CGT ont été blessés à Paris au cours du défilé du 1er-Mai

Un peu partout, les manifestations du 1er mai ont été perturbées par des casseurs. Au total, 56 personnes ont été interpellées samedi, dont 46 à Paris, a fait savoir le ministère de l’Intérieur qui a recensé 106.650 manifestants en France – 170.000 selon la CGT. En outre, six policiers ont été blessés, dont trois dans la capitale. A Paris, la CGT a été particulièrement ciblée par « un important groupe d’individus dont certains se revendiquant des « gilets jaunes » » et qui « ont fait usage d’une extrême violence à l’encontre des manifestants », écrit-elle dans un communiqué.

Le syndicat, qui faisait partie des organisateurs du rassemblement, déplore 21 blessés dont 4 graves. « Ils sont tous sortis de l’hôpital mais certains vont avoir un suivi médical poussé durant plusieurs semaines car ils ont été gravement blessés », nous explique Benjamin Amar, délégué syndical à la CGT du V(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Défilé du 1er mai : Cible d’attaques, samedi à Paris, la CGT déplore 21 blessés
1er-Mai : Les syndicats de retour dans la rue, des heurts dans le cortège parisien
1er-Mai : Plus de 106.000 manifestants en France selon le ministère, plus de 150.000 selon la CGT
Bordeaux : La justice annule une enquête contre la mouvance « ultra-jaune » pour des irrégularités
1er Mai : Après le traumatisme de 2020, « la fête du muguet sera bien au rendez-vous »